Créée en 2006, la Fondation agit chaque jour en faveur des publics fragiles pour promouvoir l’égalité des chances. En 2016, après 10 années d’action, la Fondation a recentré son mandat sur l’insertion et la réussite professionnelle des jeunes issus de milieux modestes. L’objectif est de les accompagner concrètement en ciblant au mieux leurs besoins. Elle soutient ainsi des projets innovants qui utilisent des leviers efficaces, comme le sport, l’accès au numérique ou à la culture.

Grâce au partenariat avec Emmaüs Connect, SFR œuvre au quotidien en faveur de l’inclusion numérique. En participant à la création d’Emmaüs Connect il y a 7 ans, SFR a fait un choix pionnier à une époque où l’exclusion numérique n’était pas encore identifiée comme une urgence sociale.

L’implication personnelle des collaborateurs de SFR est le socle de l’action de la Fondation. Pour approfondir sa démarche responsable et citoyenne, SFR a créé différents dispositifs (fonds de soutien, mécénat de compétences, tutorat) favorisant l'engagement des collaborateurs dans des projets solidaires. Près de 200 collaborateurs de SFR sont aujourd’hui impliqués dans des associations bénéficiant de ces programmes innovants.

 

Gouvernance

La Fondation SFR est pilotée par un conseil d’administration se réunissant au moins deux fois par an. Il est présidé par Alain Weill et composé d’un collège de membres fondateurs, représentants de SFR, et d’un collège de personnalités qualifiées. ​

Le collège des membres fondateurs, représentants de la Fondation :​

  • Alain Weill, Président Directeur Général​
  • Florence Cauvet, Directeur Exécutif Ressources Humaines ​
  • Cyrille-Frantz Honegger, Directeur des Relations Régionales centre-est​
  • Arthur Dreyfuss, Secrétaire Général ​
  • Laurent Penon, Représentant du Personnel​

 Les personnalités qualifiées :​

  • Michael Stora, psychologue et psychanalyste​
  • Maryse Ewanjee-epee, consultante sport​
  • Sylvain Kern, fondateur de la "Cité de la réussite"​

La Fondation SFR est dotée d'un budget qui s’élève à 5 millions d'euros pour cinq ans.​